2011 est marqué par une climatologie propice à l’élaboration d’un grand vin.
Petit Cheval 2011 est ainsi un très beau vin, très classique et qui s’approche du premier vin dans sa précision et sa netteté.

CONDITIONS CLIMATIQUES EN 2011

TEMPERATURES ET PRECIPITATIONS

La période dite végétative de 2011 (du premier avril au 30 septembre) est chaude et sèche.  Sur cette période, la température moyenne est supérieure à 19°C. Depuis 15 ans, seuls les millésimes 2006 et 2003 ont été plus chauds. En somme de précipitations sur cette période, 2011 est l’année la plus sèche enregistrée depuis 15 ans. Une analyse plus fine est cependant nécessaire pour caractériser le millésime 2011. Les mois d’avril, mai et juin sont chauds et très secs, mais le mois de juillet est frais et moyennement arrosé. Le mois d’août est assez chaud, mais plus arrosé que la moyenne (78 mm, contre 64 mm pour les valeurs normales). Le millésime est également marqué par deux couples de journées très chaudes. Les 26 et 27 juin, les températures maximales atteignent 37,8°C.  Ces températures très élevées sont accompagnées d’un fort rayonnement et ont provoqué des échaudages. Les 20 et 21 août les températures avoisinent les 38°C, mais avec un rayonnement moins excessif. Pendant le mois de septembre, les conditions chaudes et sèches sont exceptionnelles pour rentrer la récolte dans des conditions optimales.

REGIME HYDRIQUE DE LA VIGNE

2011 est marqué par un déficit hydrique très précoce. Le mois d’août est relativement pluvieux. Cependant, au 31 août, le bilan hydrique indique que 2011 est la huitième année la plus sèche depuis 1953. Grâce aux pluies estivales, la contrainte hydrique n’est jamais excessive et s’installe progressivement, ce qui est idéal pour la production d’un grand millésime.

CYCLE DE LA VIGNE

Le débourrement est assez précoce (le 26 mars pour le cépage Merlot, le 29 mars pour le cépage Cabernet franc). La floraison est exceptionnellement précoce (le 12 mai pour le Merlot, le 17 mai pour le Cabernet franc) à cause des températures très élevées des mois d’avril et mai. La mi-véraison est notée le 17 juillet pour le cépage Merlot et le 24 juillet pour le cépage Cabernet franc. Il s’agit de la véraison la plus précoce enregistrée à Cheval Blanc depuis 15 ans. La fraîcheur du mois de juillet et la pluviosité du mois d’août sont à l’origine d’une maturation relativement lente. Par conséquent, même si les dates de vendange sont assez précoces, elles le sont moins qu’en 1997 ou en 2003. Les bonnes conditions climatiques du mois de septembre ont permis d’attendre la maturité optimale pour chaque parcelle et d’étaler la récolte sur plus de 3 semaines (du 6 septembre au 28 septembre).

Stades phénologiques en 2011 Merlot
en 2011
Moyenne 1994-2014 Cabernet franc
en 2011
Moyenne
1994-2014
Débourement 26 mars 28 mars 29 mars 2 avril
Floraison 12 mai 30 mai 17 mai 1er juin
Véraison 17 juillet 2 août 24 juillet 8 août
Début des vendanges 6 septembre 19 septembre 10 septembre 27 septembre
Fin des vendanges 23 septembre 27 septembre 28 septembre 5 octobre
Durée en jours entre...
Débourement et floraison 47 jours 63 jours 49 jours 60 jours
Floraison et véraison 66 jours 64 jours 68 jours 68 jours
Véraison et récolte 51 jours 48 jours 68 jours 50 jours

 

La pression des maladies de la vigne, en particulier le mildiou, est très faible jusqu’au mois de juillet. Les conditions pluvieuses du mois d’août provoquent quelques contaminations de mildiou sur feuille en fin de saison. Elles sont aussi à l’origine de quelques foyers de Botrytis, ce qui a nécessité un tri au moment de la récolte.

 

PARTICULARITES DU MILLESIME

MATURITE DES RAISINS ET RENDEMENT

Le poids des baies à maturité est légèrement en-dessous de la moyenne sur la période 2004-2011. En 2011, le poids des baies présente de fortes différences en fonction du type de sol. Sur les sols graveleux et argileux, la contrainte hydrique est très précoce, ce qui a fortement limité le grossissement des baies. Au moment où les pluies sont arrivées au mois d’août, les baies avaient terminé leur croissance. Sur les sols sableux, la vigne n’était pas encore en contrainte hydrique au mois d’août et les baies étaient donc toujours en croissance. Celle-ci a ainsi pu se poursuivre jusqu’au début du mois de septembre, ce qui explique qu’à maturité les baies sont nettement plus grosses sur le sol sableux que sur les sols graveleux et argileux.

La sortie de la vigne est assez généreuse et l’éclaircissage fut nécessaire sur la majorité des parcelles. Le rendement final est légèrement supérieur à la moyenne décennale

Rendement    (hl/ha) Moyenne 1996-2014
Merlot 44,6 38,9
Cabernet Franc 36,3 34, 2

 

Les teneurs en sucre à maturité sont plus faibles que la moyenne sur la période 2004-2011 pour le cépage Merlot. Fait rarissime, les baies de Cabernet franc sont plus sucrées à maturité que les baies de Merlot. Le Cabernet franc, cépage plus tardif que le Merlot, a pu pleinement profiter des conditions climatiques très favorables d’un mois de septembre chaud et sec. Les pH sont relativement bas sur Merlot et plus élevé sur Cabernet franc. La teneur en acide malique est basse sur les deux cépages, ce qui traduit une très bonne maturité.
Sur les sols graveleux et argileux, les raisins sont plus riches en composés phénoliques que la moyenne sur la période 2004-2011, ce qui est logique avec un poids des baies faible. Sur les sols sableux les valeurs sont proche des moyennes pluriannuelles. On reste cependant loin des valeurs record enregistrées en 2010.
Les raisins ont été particulièrement pauvres en azote. Seul en 2008, les raisins contenaient encore moins d’azote. La minéralisation de la matière organique, qui fournit l’azote minéral à la vigne, étaient très peu active au printemps à cause de la sécheresse. Cette faible teneur en azote est le signe d’une climatologie très favorable en 2011.

 

VINIFICATION ET ELEVAGE

Le Petit Cheval 2011 n’a subi aucun enrichissement et a connu une saignée de 4%. Il contient 8% de vin de presse et a été élevé uniquement en fûts de chêne neufs durant 12 mois. 
Un collage au blanc d’œufs a été pratiqué afin de fixer les particules en suspensions. 2 œufs par barrique ont été utilisés, puis le vin a été filtré.

 

ASSEMBLAGE

> Agrandir le parcellaire

 

Date de la mise en bouteille : 25 mars 2013.

Degré alcoolique 13
Acidité Totale (g H2 S04/L) 3,00
Acidité Volatile (g H2 SO4/L) 0,34
pH 3,71
SO2 Total (mg/L) 124
Sucres réducteurs (g/L) 1,5
IPT (DO280) 69

 

LA DÉGUSTATION

La robe est d’une belle couleur grenat.
Le nez éclate de fruits rouges bien mûrs, framboise, mûres écrasées rehaussées de notes d’épices et de poivre noir. Très aromatique, il s’approche du grand vin dans la fraîcheur et la netteté.
La bouche souligne l’équilibre et la continuité de son aspect longiligne. L’attaque est pleine, la texture sphérique, grenue, du milieu de bouche révèle un boisé parfaitement intégré. La finale, intense, est aussi fraîche que longue.