Pierre-Olivier Clouet

Le millésime 2000 par Pierre-Olivier Clouet, Directeur technique de Château Cheval Blanc

2000 est une année assez chaude et très sèche. Les vins sont concentrés et puissants. Un très grand millésime dévoilant un parfum d’une exceptionnelle intensité  pour illustrer cette année symbolique.

CONDITIONS CLIMATIQUES EN 2000

TEMPERATURES ET PRECIPITATIONS

Hormis le mois de janvier qui fut plutôt frais et sec l’hiver a été doux et pluvieux.
Le printemps fut doux et humide jusqu’à la mi-mai. Après un mois de juin sec et chaud, juillet fut de nouveau assez pluvieux (69 mm), mais une longue période de sécheresse bénéfique à la vigne s’installa à partir du 27 juillet et dura jusqu’à la fin des vendanges.

REGIME HYDRIQUE DE LA VIGNE

Pour se développer idéalement, la vigne a besoin de connaître un déficit hydrique progressif durant son cycle végétatif afin de permettre une concentration optimale des raisins. Le déficit hydrique s’est installé au milieu de l’été. Malgré les pluies de juillet le déficit s’est maintenu puis s’est creusé grâce à la sécheresse d’août et de septembre. Ceci a provoqué un arrêt de croissance précoce vers la mi-août particulièrement favorable à un bon départ de maturation des raisins.

CYCLE DE LA VIGNE

Le débourrement présente un très léger retard par rapport à la moyenne : il eut lieu la première semaine d’avril pour le Merlot et le Cabernet franc. Dès la floraison, le retard est rattrapé et les dates de mi-floraison et de mi-véraison sont proches des moyennes. Les vendanges ont été précoces : elles ont débuté le 14 septembre pour le Merlot et le 22 septembre pour le Cabernet franc.

Stades phénologiques en 2000 Merlot
en 2000
Moyenne 1994-2014 Cabernet franc
en 2000
Moyenne
1994-2014
Débourement 1er avril 28 mars 7 avril 2 avril
Floraison 30 mai 30 mai 1er juin 1er juin
Véraison 2 août 2 août 8 août 8 août
Début des vendanges 14 septembre 19 septembre 22 septembre 27 septembre
Fin des vendanges 22 septembre 27 septembre 28 septembre 5 octobre
Durée en jours entre...
Débourement et floraison 60 jours 63 jours 56 jours 60 jours
Floraison et véraison 65 jours 64 jours 69 jours 68 jours
Véraison et récolte 44 jours 48 jours 46 jours 50 jours

 

Le printemps pluvieux a engendré une forte pression de mildiou au début du cycle végétatif, mais la floraison s’est passée dans de très bonnes conditions grâce au retour d’un temps sec à partir du 17 mai. Le beau temps à partir de fin juillet permis une maturation du raisin dans de très bonnes conditions. L’état sanitaire atteint la perfection puisque la présence de botrytis est nul tant pour le Merlot que pour le Cabernet franc.

 

PARTICULARITES DU MILLESIME

MATURITE DES RAISINS ET RENDEMENT

La constitution du raisin à maturité fut très équilibrée. On peut noter une richesse importante en sucres et en anthocyanes, malgré un poids des baies légèrement plus élevé qu’en 1998 et 1999. La qualité du raisin a été relativement homogène sur l’ensemble du domaine, même si la vigne a eu un comportement particulier sur chaque type de sol. Sur graves, la sécheresse a limité l’accumulation de sucres, mais le faible poids des baies sur ce type de sol a été garant d’une bonne concentration en composés phénoliques. Sur argile, il faut signaler la très grande richesse en sucres des baies. Une cuve a ainsi atteint un degré alcoolique de 14,9° d’alcool et aucune cuve de Merlots n’était en-dessous de 13,2°.
Les conditions climatiques durant les vendanges furent particulièrement bonnes avec une seule journée de pluie le 20 septembre...

Rendement    (hl/ha) Moyenne 96 - 14
Merlot 49,7 38,9
Cabernet Franc 36 34, 2

 

VINIFICATION ET ELEVAGE

Composé de 6% de vin de presse, Cheval Blanc 2000 a été élevé à 100% en fûts de chêne neufs.  

 

ASSEMBLAGE

L’assemblage du Cheval Blanc comporte 53 % de Merlot et 47 % de Cabernet franc. Malgré l’homogénéité de la qualité, une sélection très sévère a été opérée au moment des assemblages, pour garantir une qualité exceptionnelle du Cheval Blanc 2000 puisque 55 % de la récolte a été sélectionné en premier vin.

> Agrandir le parcellaire

 

 

 

Date de la mise en bouteille : 25 juin 2002.

Degré alcoolique 13,5
Acidité Totale (g H2 S04/L) 3,5
Acidité Volatile (g H2 SO4/L) 0,62
pH 3,46
SO2 Total (mg/L) 89
Sucres réducteurs (g/L) 1,2
IPT (DO280) -

 

Le 2000 est un très grand millésime, puissant et digne de cette année symbolique 

 

LA DÉGUSTATION

2000 est une année chaude et très sèche, permettant aux raisins d’atteindre une excellente maturité, qui offrit un vin concentré, puissant et d’une grand intensité.

La robe est d’une teinte profonde évoquant le cassis écrasé.
Le nez riche et complexe offre un bouquet d’épices et de fruits jeunes : framboise, fraise, mûre… Riche et complexe, ce bouquet s’ouvre sur des arômes de torréfaction, de vanille et de coco, avec des notes de lauriers et de cuir. Les arômes de truffe et de tabac dénotent quant à eux une petite évolution. 
L’attaque est à la fois franche et fraîche, les arômes en bouche sont tout d’abord fruités et réglissés.  L’attaque puissante se prolonge en une bouche tendue et continue. Les tannins soyeux fondent interminablement jusqu’à la finale, longue et intense… 

Ce Cheval Blanc exceptionnellement axé sur la puissance et l’intensité est un très grand vin de garde qui restera parmi les plus illustres de son temps.