Pierre-Olivier Clouet

Le millésime 1994 par Pierre-Olivier Clouet, Directeur technique de Château Cheval Blanc

1994 fut une année chaude et sèche pendant l’été, mais avec une forte pluviosité en septembre. Après une année 1993 typée merlot, ce bon millésime est caractérisé par la finesse et la fraîcheur des excellents Bouchets.

CONDITIONS CLIMATIQUES EN 1994

TEMPERATURES ET PRECIPITATIONS

1994 fut une année chaude : 14,3°C, soit +1,4°C par rapport à la normale. La pluviosité globale a été importante, mais la répartition des précipitations au cours de l'année fut irrégulière. Le début de l'année fut doux et humide, avec cependant une fraîcheur relative au début du mois d'avril. Un temps très chaud et plutôt sec s'est installé au cours des mois de juillet et août. A partir du 7 septembre, le temps s'est rafraîchi avec une pluviosité importante jusqu'à la fin du mois.

REGIME HYDRIQUE DE LA VIGNE

Pour se développer idéalement, la vigne a besoin de subir un déficit hydrique progressif durant son cycle végétatif afin de permettre une concentration optimale des raisins. La sécheresse a été plus précoce qu’en 1993 malgré les pluies du mois de juin. Les températures chaudes des mois de juillet et août ont permis l’installation d’une contrainte hydrique et un arrêt de croissance précoce. A partir du 8 septembre, des pluies conséquentes ont rapidement annulé la contrainte hydrique.

CYCLE DE LA VIGNE

La vigne a débourré précocement en 1994 : le 16 mars pour le merlot et le 20 mars pour le Cabernet franc, soit près des dates observées en 1990. La date de la mi-floraison fut le 31 mai pour les deux cépages et la véraison s'est déroulée pendant les premiers jours du mois d'août : le 3 pour le Merlot et le 7 pour le Cabernet franc. Les vendanges furent précoces, du 16 au 29 septembre.

Stades phénologiques en 1994 Merlot
en 1994
Moyenne 1994-2014 Cabernet franc
en 1994
Moyenne
1994-2014
Débourement 16 mars 28 mars 20 mars 2 avril
Floraison 31 mai 30 mai 31 mai 1er juin
Véraison 3 août 2 août 7 août 8 août
Début des vendanges 16 septembre 19 septembre 22 septembre 27 septembre
Fin des vendanges 22 septembre 27 septembre 29 septembre 5 octobre
Durée en jours entre...        
Débourement et floraison 76 jours 63 jours 72 jours 60 jours
Floraison et véraison 64 jours 64 jours 68 jours 68 jours
Véraison et récolte 40 jours 48 jours 46 jours 50 jours

 

PARTICULARITES DU MILLESIME

MATURITE DES RAISINS ET RENDEMENT

Après un début de maturation rapide, l'accumulation des sucres et des composés phénoliques a été ralenti par les pluies de la deuxième moitié de septembre. Cependant, la maturité du Cabernet franc et du Merlot au moment des vendanges fut bonne avec une acidité basse et des teneurs en sucres moyennes. Le rendement, supérieur à la moyenne pour le Merlot, fut très faible pour le Cabernet franc. Les raisins de ce dernier cépage furent particulièrement aromatiques. Le poids des baies plus élevé que la moyenne observée est sans doute lié aux pluies de septembre qui ont engendrées une certaine dilution.

Rendement    (hl/ha) Moyenne 46 - 14
42,0 33,9

 

 

Degré alcoolique 12,5
Acidité Totale (g H2 S04/L) 3,35
Acidité Volatile (g H2 SO4/L) 0,59
pH 3,47
SO2 Total (mg/L) 120
Sucres réducteurs (g/L) 1,0
IPT (DO280) 60

 

MALGRÉ UNE FAIBLE PROPORTION DANS SON ASSEMBLAGE, 1994 EST MARQUÉ PAR L'INTENSITÉ AROMATIQUE DU CABERNET FRANC

 

LA DÉGUSTATION

1994 est une année chaude et sèche mais marquée par les pluies de septembre qui ont entrainé une légère dilution des raisins.

La couleur au cœur du verre est profonde et rouge rubis, tandis que le bord du disque est tuilé par une évolution en accord avec son âge.
A la fois puissant, fin et complexe, le nez aux arômes de fruits rouges et d’épices est également marqué par les arômes de torréfaction : cacao, caramel, café et vanille. L’évolution du vin est perceptible à travers les notes de cèdre et de banane confite.
L’attaque en bouche fraîche et élégante,  est soyeuse et évolue vers une grande complexité. Un cocktail de fruits  à majorité de cerise domine. La trame tannique serrée est très bien maîtrisée, dense sans être lourde. L’intensité du vin est continue et perdure jusqu’à la finale d’une belle longueur où le cabernet franc se révèle remarquable d’intensité aromatique malgré sa faible proportion dans l’assemblage.

Sans être aussi riche que le millésime 1995, ce millésime très aromatique est l’expression du cabernet franc dans toute sa finesse et son originalité. D’une belle évolution, Cheval Blanc 1994 est aujourd’hui à son apogée, prêt à être dégusté.