Pierre-Olivier Clouet

Le millésime 1993 par Pierre-Olivier Clouet, Directeur technique de Château Cheval Blanc

1993 est une année fraîche et humide, mais avec une période de sécheresse salutaire en juillet et en août. L’année, typé merlot, a donné des vins équilibrés, très aromatiques et qui vieillissent bien.

CONDITIONS CLIMATIQUES EN 1993

TEMPERATURES ET PRECIPITATIONS

Les trois premiers mois de l'année ont été doux et exceptionnellement secs. La douceur s'est poursuivie en avril, mai et juin mais ces mois furent très arrosés, avec une pluviométrie de plus de deux fois les valeurs normales pour la région. Juillet a été frais et moyennement pluvieux et août a été sec avec des températures proches de la normale. Au cours de la deuxième décade de ce mois une période de très beau temps a été déterminante pour la qualité du millésime: un léger stress hydrique a provoqué un arrêt du grossissement des baies et un ralentissement brutal de la croissance de la vigne. Septembre a été froid (-1,8°C par rapport à la normale) avec des pluies importantes à partir du 9. Le même type de temps a continué pendant la première moitié du mois d'octobre.

REGIME HYDRIQUE DE LA VIGNE

Pour se développer idéalement, la vigne a besoin de subir un déficit hydrique progressif durant son cycle végétatif afin de permettre une concentration optimale des raisins. Une contrainte hydrique de courte durée s’est installée au mois d’août, entre les pluies abondantes du mois de juin et celles du mois de septembre. Cette contrainte hydrique a permis d’atteindre un bon niveau qualitatif.

CYCLE DE LA VIGNE

Le cycle de la vigne fut moyennement précoce, avec un débourrement dans les premiers jours d'avril (2/4/93 à Cheval-Blanc) et une mi-véraison dans la première moitié du mois d'août (6/8/93 pour le Merlot et 13/8/93 pour le Cabernet franc). Le temps humide du mois de juin a engendré une forte pression du mildiou et une protection phytosanitaire rapprochée a été nécessaire. Les vendanges ont commencé le 20 septembre pour le Merlot et le 27 septembre pour le Cabernet franc; elles se sont poursuivies jusqu'au 5 octobre. Le rendement fut relativement important.

  Merlot Cabernet Franc
  Début Fin Début Fin
Date des vendanges 1993 20 septembre 25 septembre 25 septembre 5 octobre
Moyenne 1986-2014 19 septembre 27 septembre 27 septembre 5 octobre

 

PARTICULARITES DU MILLESIME

MATURITE DES RAISINS ET RENDEMENT

Malgré les pluies du mois de septembre, la qualité œnologique de la vendange fut assez bonne. Tout s'est passé comme si un certain potentiel qualitatif était acquis après la première semaine de septembre et que, à cause des températures basses, ce potentiel ne s'est pas dégradé par la suite. L'état sanitaire a été bon. On sait que Botrytis cinerea se développe à partir de 15°C; or, la température moyenne de la troisième décade de Septembre était de 13,9°C (contre plus de 17°C en année "normale"). Le poids des baies était plutôt faible, ce qui est un signe de concentration. Les degrés potentiels ont été faibles et les acidités  moyennes, avec peu d'acide malique, ce qui souligne la bonne maturité physiologique du raisin. La richesse phénolique a été bonne, surtout pour le cépage Merlot. En plus, la matière colorante s'est facilement libérée, ce qui a donné des vins avec des couleurs soutenues.

Rendement    (hl/ha) Moyenne 46 - 14
48,6 33,9

 

 

Degré alcoolique 12,5
Acidité Totale (g H2 S04/L) 3,65
Acidité Volatile (g H2 SO4/L) 0,68
pH 3,79
SO2 Total (mg/L) 116
Sucres réducteurs (g/L) 0,6
IPT (DO280) 62

 

CHEVAL BLANC 1993 EST UNE JOLIE RÉUSSITE DANS UNE ANNÉE HUMIDE ET DIFFICILE

 

LA DÉGUSTATION

1993 est une année fraîche et très humide, sauvée par la sécheresse de juillet et août qui a permis de concentrer les raisins qui se sont révélés riches et aromatiques. Une belle réussite de Cheval Blanc dans ce millésime délicat.

La couleur profonde révèle une évolution certaine par son intensité moyenne.
Le nez est riche et concentré, sur les fruits rouges, puis le pruneau et les fruits à noyau, joliment encadré par des notes vanillées et fumées d’un boisé noble et complexe. Des notes mentholées confèrent au nez beaucoup de fraîcheur.
L’attaque en bouche est riche et ronde, les tannins sont bien perceptibles dans ce vin gourmand et aromatique. Ce millésime est plutôt typé par les caractéristiques habituelles du merlot.

Cheval Blanc 1993 est un vin réussi dans une année difficile. Charmeur et friand, il convient de l’apprécier tant qu’il est à son apogée.