1962 est un très bon millésime. Il est resté longtemps dans l’ombre du somptueux 1961, mais il s’est révélé au vieillissement.

CONDITIONS CLIMATIQUES EN 1962

TEMPERATURES ET PRECIPITATIONS

Tout au long du cycle végétatif, les températures sont restées proches des normales. L’été a été sec, avec en particulier un déficit de précipitations marqué en juin et en août.

REGIME HYDRIQUE DE LA VIGNE

Pour se développer idéalement, la vigne a besoin de subir un déficit hydrique progressif durant son cycle végétatif afin de permettre une concentration optimale des raisins. La sécheresse du millésime 1962 a ainsi permis l’installation d’une contrainte hydrique très favorable au cours de l’été.

PARTICULARITES DU MILLESIME

VENDANGES ET RENDEMENT

Les vendanges ont commencé le 26 septembre. Elles se sont étalées jusqu’à la mi-octobre (16/10). Le rendement a été modéré (32 hl/ha).
Le vin titre à 11,7° d’alcool.

  Début Fin
Date des vendanges 1962 26 septembre 16 octobre
Moyenne 1946-2014 24 septembre 8 octobre

 

Rendement    (hl/ha) Moyenne 46 - 14
32,2 33,9

 

LA DÉGUSTATION

20 juillet 2015

Porté sur des arômes tertiaires comme le champignon et le sous-bois, le nez se complexifie sur des notes d’herbes sèches et de paille, ainsi que sur des arômes lactées et vanillées de yaourt. Le fruit est toujours présent, en particulier le petit fruit rouge acidulé comme la groseille.

L’attaque est rigide et la structure tannique un peu faible se prolonge jusqu’à une finale relativement enrobée.

15 avril 2010

Le 1962 est un millésime longtemps resté dans l’ombre du somptueux 1961, mais qui s’est révélé au fil des années d’une très grande élégance typique de Cheval Blanc.

La couleur de la robe semble encore jeune, le vin est riche d’un bouquet délicieux, sur les arômes de prune et de confiture de fraise et de groseille. Un vin cinquantenaire qui conserve encore une grande fraîcheur.
Sa texture élégante et son goût riche caractérise ce vin d’une grande élégance et d’une grande pureté aromatique. La finale légèrement épicée semble interminable.

Redécouvert à la fin des années 1990 par les plus grands critiques, ce  vin d’exception aujourd’hui à pleine maturité prouve que certains millésimes peuvent se révéler de plus longue garde que les prévisions initiales.