1950 est un superbe millésime, qui allie quantité et qualité. Il a été un peu oublié à cause de ses trois ainés que sont 1947 - 1948 - 1949. Le vin est très complet et possède beaucoup de richesse.

CONDITIONS CLIMATIQUES EN 1950

CLIMAT ET REGIME HYDRIQUE DE LA VIGNE

Le beau temps de 1950 a permis un bon déroulement du cycle végétatif notamment au moment de la fleur. Le niveau de contrainte hydrique est propice à l’obtention d’une bonne qualité de vendange car pour développer ses raisins idéalement, la vigne a besoin de subir un déficit hydrique progressif durant son cycle végétatif afin de permettre une concentration optimale des raisins.

PARTICULARITES DU MILLESIME

CYCLE DE LA VIGNE, RENDEMENT ET VIN

La belle météorologie de cette année a permis d’avoir un bon déroulement du cycle végétatif. La floraison s’est déroulée idéalement ce qui a permis d’obtenir un rendement de 56,4 hl/ha. Les vendanges ont débuté dès le 18 septembre pour se terminer le 6 octobre.
La vinification a été maitrisée, malgré les moyens archaïques : il n’y avait même pas de pompe électrique. Après la récolte, les anciens propriétaires Jacques et Joseph FOURCAUD-LAUSSAC feront construire un 3ème chai bâti en moellons. Le manque de place va contraindre le maître de chai Gaston Vaissière à des prouesses techniques (transport de barriques…).
Le vin titre 13° d’alcool.

  Début Fin
Date des vendanges 1950 18 septembre 6 octobre
Moyenne 1946-2014 24 septembre 8 octobre

 

Rendement    (hl/ha) Moyenne 46 - 14
56,4 33,9

 

LA DEGUSTATION

Un peu oublié à cause de la trilogie 1947-1948-1949, le Cheval Blanc 1950 est un superbe millésime, qui a magnifiquement vieilli.
Alliant quantité (56 hl/ha) et qualité, ce millésime se révèle très classique et proche de la définition d’un grand Cheval Blanc : équilibré, élégant et d’une grande finesse. C’est un vin très complet qui possède beaucoup de gras et de richesse avec des notes de chocolat et de raisins macérés.
Un millésime qui n’a pas encore achevé son évolution malgré ses 64 ans.