L’horizon est sombre, les menaces de guerre se précisent et le monde est au bord du cataclysme…

C’est une année à la climatologie très contrastée qui a offert un vin chtonien, actuellement orienté sur des arômes tertiaires de sous-bois.

CONDITIONS CLIMATIQUES

Une année climatique très contrastée, marquée par une forte gelée en avril. Le printemps et l’été ont été à la fois chauds et pluvieux.

 

LA DEGUSTATION

14 mai 2011

La robe, quoiqu’en accord avec l’âge du vin, est encore assez sombre.

Le nez évoque la terre, le sous-bois, la truffe. Il est complexe et sur une dominante terrienne, avec des notes mentholées et racinaires nobles. Après aération, des notes d’humus et d’épices apparaissent.

En bouche, il semble manquer un peu de définition, mais le milieu de bouche se révèle plein, généreux et droit. La finale est toutefois un peu dure du fait de la probable absence de fermentation malolactique qui n’était pas maîtrisée à cette époque.