QUELQUES CONSEILS...

Pour mieux garder et déguster nos vins

CONSEILS

Le vieillissement :

Les vins de Cheval Blanc présentent la capacité rare de pouvoir être bons à tout âge, aussi bien jeunes qu’après un siècle de garde pour certains millésimes. Cependant, un grand vin ne révèle tout son potentiel, toute sa splendeur délicate qu’après plusieurs années de vieillissement. Il ne devient réellement lui-même qu’après cette période capitale d’évolution plus ou moins longue en bouteille durant laquelle il atteint son apogée. C’est justement selon cette philosophie traditionnelle que sont élaborés tous les millésimes de Cheval Blanc.

Toutefois, un vin de longue garde traverse plusieurs périodes dans son évolution, toutes différentes mais toutes dignes d’intérêt. Cette caractéristique est justement une composante de sa richesse et de sa complexité. Trois bouteilles de château Cheval Blanc d’un même millésime bues à cinq, vingt et quarante ans d’âge seront autant de bouteilles différentes : trois variations autour d’un même vin qui chacune mettent en exergue des personnalités, des facettes aromatiques différentes autour d’une trame originelle. Une bouteille de vin de garde est ainsi une bibliothèque de saveurs évolutive tout au long de son existence.

Le vin est une boisson culturelle et vivante, qui évolue et se complexifie. C’est pourquoi les plus grands égards doivent lui être accordés durant cette longue et cruciale période du vieillissement, afin que le vin s’accomplisse et conserve toute sa richesse.

 

IL EST CONSEILLÉ DE SERVIR
CHÂTEAU CHEVAL BLANC, À UNE
TEMPÉRATURE DE 16-17 C° ENVIRON

 

 

La conservation :

La capacité à  se sublimer dans le temps des millésimes de Cheval Blanc est le supplément d’âme que seuls les très grands vins peuvent acquérir en vieillissant durant plusieurs décennies.  Or, cette aptitude à la garde est le résultat d’un travail de très haute précision, c’est un équilibre délicat qui témoigne de la réussite de milliers de gestes quotidiens depuis la croissance du premier bourgeon de vigne jusqu’à la mise en bouteille. Ce fragile équilibre peut à tout moment être irrémédiablement rompu si la conservation du vin n’est pas optimale à chaque instant.
Un des plus grands plaisirs de l’amateur de vin est de pouvoir se rendre dans sa cave et poser son regard sur ses bouteilles, les contempler grandir et évoluer régulièrement sous son œil averti, comme une mère au-dessus d’un berceau. La cave est donc le lieu où les bouteilles dorment et évoluent pour plusieurs années, et se trouve donc être d’une grande importance.
Comme une bibliothèque, une cave est un lieu calme, où il est possible de s’oublier plusieurs heures parmi les ouvrages que polissent les années. En pratique, la cave doit donc être à l’abri des vibrations et surtout de la lumière, qui est très préjudiciable à la garde du vin.
La cave doit être préservée de la chaleur (entre 12 et 16° C), et plus encore des variations brusques de températures. L’inertie thermique est capitale dans la conservation du vin : si la température peut varier, il faut que ce soit de manière très progressive, et rarement en-dessous de 10°C et au-dessus de 18°C.
D’autre part, le taux d’humidité est un paramètre important. Elle doit être suffisamment élevée pour préserver le bouchon de la déshydratation qui risquerait de l’endommager et de provoquer l’évaporation du vin. Un taux d’humidité supérieur à 70%  est conseillé, cependant un taux supérieur à 80% risque en contrepartie d’altérer les étiquettes.

 

 

Le service :

Il est conseillé de servir Château Cheval Blanc, tout comme les autres grands vins de Bordeaux à une température de 16-17°C environ. La bouteille peut être préparée, debout, à 14-15°C afin que le vin parvienne, sur table, à une température idéale pour le service.
La matière très riche et délicate dont est fait chaque millésime de Château Cheval Blanc ne souffrira pas d’une décantation préalable. Bien au contraire, le château est partisan d’une décantation modérée, et si elle est effectuée avec doigté, cette opération saura révéler pleinement toute la palette aromatique et l’identité particulière de chaque millésime contenue dans une de ces bouteilles.